Le ventre de Paris

par

Louise Méhudin

Surnommée La Belle Normande, elle est à lapoissonnerie ce que Lisa est à la charcuterie : belle, pleine de chair,elle « avait une beauté hardie, très blanche et délicate de peau, presqueaussi forte que Lisa, mais d’œil plus effronté et de poitrine plusvivante » Elle est « une des reines coquettes des Halles »,troublante et féminine, parfumée d’une « vague odeur de marée ».

Elle est d’abord ennemie déclarée de Florent,contre qui elle mène campagne quand le doux garçon tente de s’imposer commeinspecteur. Puis, quand elle voit que Florent a pris son fils Muche enaffection, elle l’invite chez elle, se prend à imaginer une possible idylleentre eux. En outre, ce jeu de séduction met Lisa hors d’elle, et cela ravitLouise, sa rivale. Pourtant, les deux ennemies se réconcilient à la fin duroman, faisant la paix sur la dépouille de Florent le Maigre, qu’on emmène auxgalères. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Louise Méhudin >