Les fausses confidences

par

Acte premier

La pièce se passe intégralement chez Madame Argante, mère d'Araminte, une jeune veuve. Quand la pièce commence, un jeune homme, Dorante entre pour une entrevue avec Madame Argante, mais elle est occupée. Arlequin, le valet d'Araminte, lui propose de le divertir en attendant qu'elle descende, mais Dorante s'empresse de le congédier.

         C'est que Dorante a en fait rendez-vous avec Dubois, son ancien valet toujours loyal, qui s'est mis au service d'Araminte, Dorante n’ayant plus d'argent pour le payer. Dorante a, avec l'aide de Dubois, l'intention de se faire engager comme intendant chez Araminte, dont il est amoureux, afin de la séduire et de l'épouser. Monsieur Remy, son oncle, va l'aider dans ses plans, mais sans les connaître : il est procureur d'Araminte, et va introduire son neveu à celle-ci en pensant que c'est réellement la charge qu'il convoite. En sortant, Dubois conseille à Dorante de se faire apprécier de Marton, la suivante d'Araminte.

         Monsieur Remy paraît et annonce l'arrivée prochaine de Marton qui, explique-t-il à Dorante, est une fille de bonne famille – tant et si bien qu'il aimerait que Dorante l'épouse. Monsieur Remy présente Dorante à Marton, et flatte son neveu devant elle. Il finit par...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Acte premier >

Dissertation à propos de Les fausses confidences