Odyssée

par

Un double périple

Le périple tient une telle place dans l’Odyssée que le titre de l’ouvrage en est devenu synonyme. Pendant vingt années, Ulysse est perdu en mer, incapable de retrouver le chemin de son île natale. Il vogue de terre étrangère en terre étrangère et perd les uns après les autres les membres de son équipage. Ce voyage qui fait office de pénitence pour la vanité dont il a fait preuve devient un des symboles les plus forts de la mythologie grecque.

Ainsi, Ulysse est forcé de naviguer sur les mers du dieu qu’il a offensé et subit le poids de sa colère. Chaque escale semble l’éloigner des eaux de son pays et chaque obstacle qu’il surmonte l’affaiblit lui ou touche ses compagnons.

« Et le puissant qui ébranle la terre revenait du pays des Aithiopiens, et du haut des montagnes des Solymes, il vit de loin Odysseus traversant la mer ; et son cœur s'échauffa violemment [...] il amassa les nuées et souleva la mer. Et il saisit de ses mains son trident et il déchaîna la tempête de tous les vents. Et il enveloppa de nuages la terre et la mer, et la nuit se rua de l'Ouranos. Et l'Euros et le Notos soufflèrent, et le violent Zéphyros et l'impétueux Boréas, soulevant de grandes lames. Et les genoux d'Odysseus et son cher cœur furent brisés »

De plus, le héros qui parvient finalement à mettre pied à terre à Ithaque est un homme qui a tout perdu de la gloire gagnée à la guerre et c’est sous son plus humble jour qu’il rentre chez lui. Mais ce changement n’est pas simplement physique, Ulysse change en bien des façons au cours de son voyage. Il fait face à des épreuves psychologiques qui sont aussi rudes que les obstacles physiques qu’il surmonte. La tentation de Circé ou l’amour que...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Un double périple >

Dissertation à propos de Odyssée