Poil de Carotte

par

Madame Lepic

Madame Lepic est la mère du héros. Que l'expression « petit nom d'amour » ne trompe pas, cette femme porte autant d'amour que de haine à son fils, à l'instar de la propre mère de Jules Renard. Dans le roman, l'accent est mis sur le dégoût que lui inspire cet enfant non désiré. Présentée au premier abord comme une matrone, une chef de maison intraitable, on s'aperçoit petit à petit qu'elle n'a en réalité aucune autorité sur son mari ni sur ses aînés. Alors que le premier l'humilie publiquement dans l'épisode de « La Mie de pain », les derniers lui opposent l'indifférence : « Grand frère Félix et sœur Ernestine lèvent à peine la tête pour répondre » (« Les Poules ») – ce qui ne fait que renforcer son aigreur. Le lien avec Poil de Carotte n'en est que plus trouble, elle se venge de ce rejet sur lui tout en lui portant une affection malsaine : « Madame Lepic ne supporte pas qu'une autre qu'elle touche à Poil de Carotte ». Sa seule manifestation de tendresse maternelle envers Poil de Carotte la punit cruellement, puisqu'elle s’enfonce un hameçon dans le doigt, ce qui conduit Monsieur Lepic à le lui amputer. Elle n'en veut pas à son fils et lui pardonne ; en effet, blessée d'abord superficiellement par inadvertance, c'est elle qui enfonce l’hameçon plus avant, jusqu'à se traverser le doigt – épisode symptomatique de son incapacité à être heureuse et du sabotage auquel elle se livre.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Madame Lepic >

Dissertation à propos de Poil de Carotte