Un long dimanche de fiançailles

par

Conclusion

Un long dimanche de fiançailles estcertes un roman de plus sur la Grande Guerre, mais il aborde le sujet d’unefaçon originale, en basant la narration sur le sort d’une femme de l’arrière,et non sur les hommes en première ligne. Le regard de Mathilde devient celui dulecteur qui découvre avec elle, au même rythme, les horreurs qui ont, comme lespièces d’un puzzle, composé l’effrayant tableau de la Première Guerre mondiale.Ce tableau est large et s’étend au-delà des tranchées : les épouses et lesfiancées, restées à l’arrière, ont elles aussi eu leur vie mise en charpie parles griffes du destin. Certaines comme Élodie Gordes ont subi des péripétiesque jamais elles n’auraient imaginées. D’autres comme Tina ont perdu l’hommequ’elles aimaient. Certaines comme Mathilde ont eu la chance de retrouver leurcompagnon, mais ne connaîtront cependant pas le bonheur que la paix leurpromettait. En effet, le Manech que retrouve Mathilde n’est pas le jeunepêcheur vigoureux de Capbreton. C’est un enfant terrifié dans un corps d’homme,qui pour survivre s’est réfugié dans l’oubli. Qu’en sera-t-il de leurfutur ? Mathilde est soutenue par un inébranlable optimisme qui lui faitentrevoir un avenir ensoleillé, mais un long chemin l’attend encore, avant deretrouver l’homme qu’elle aime.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Conclusion >