Contes et nouvelles en vers

par

La Marquise de Saluces ou la Patience de Griselidis

Ce conte moins connu raconte l’histoire d’un prince doté de tous les dons, mais affligé d’une humeur mélancolique propre à faire le malheur de sa future épouse :

« une sombre vapeur

Qui, chagrine et mélancolique,

Lui faisait voir dans le fond de son cœur

Tout le beau sexe infidèle et trompeur :

Dans la femme où brillait le plus rare mérite,

Il voyait une âme hypocrite »

Et c’est à une bergère d’une extrême beauté, qu’il croise et qu’il épouse, qu’il va faire vivre une vie de malheurs, se montrant régulièrement sadique avec elle. Celle-ci reste cependant fidèle à son mari, continue de montrer de rares qualités qui finalement le transforment. Ils finissent par marier leur fille et par former désormais un couple heureux.

« sur Griselidis se tournent tous les yeux

[…] sa patience éprouvée

Jusque au Ciel est élevée

Par mille éloges glorieux »

Le conte forme un éloge des qualités chrétiennes de la femme, ou le portrait d’un mari tyrannique, selon le point de vue.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La Marquise de Saluces ou la Patience de Griselidis >