Contes et nouvelles en vers

par

La place des personnages

Dans les contes de Perrault, les personnages ne sont pas mis en place par hasard et sans raison. Chacun a une particularité qui lui permet de soulever des sujets d'actualité, de rappeler des contes et légendes ou encore d'instaurer une morale cachée, sur la mentalité de certaines personnes.

Le chat botté est par exemple une très bonne illustration de la volonté de l'auteur à donner une place particulière à ses personnages. En effet, il place ici un personnage capable de loyauté envers un ami, de faire preuve de ruse et de débrouillardise (« [...]vous n’avez qu’à me donner un sac, et me faire faire une paire de bottes pour aller dans les broussailles, et vous verrez que vous n’êtes pas si mal partagé que vous croyez. ». Il va réussir à offrir à son maître une épouse, un château ainsi que des champs simplement en utilisant son bagou naturel. Le chat est pourtant un animal peu apprécié et souvent associé à la magie noire à cette époque. Son utilisation à des fins nobles est particulière et intéressante. Peut-être l'auteur essaie-t-il en utilisant se personnage, de montrer que malgré l'apparence de bonne volonté du chat, il existe quand même une par de malhonnêteté puisque c'est en mentant et en trichant qu'il parvient à ses fins. Cet aspect est cependant masqué par un éloge et de l'humour. Par exemple, son combat contre l'ogre est tourné en dérision puisque celui-ci se fait manger à cause de sa vanité : « On m’a assuré encore […] que vous aviez aussi le pouvoir de prendre la forme des plus petits animaux [...] je vous avoue que je tiens cela tout à fait impossible. – Impossible ? reprit l’ogre ; vous allez voir ». L'ogre est présent dans...

Inscrivez-vous pour continuer à lire La place des personnages >

Dissertation à propos de Contes et nouvelles en vers