Contes et nouvelles en vers

par

Le Maître chat ou le Chat botté

Le père de trois frères, un meunier, meurt en laissant pour seul héritage son moulin, son âne et un chat. Le dernier hérite du chat, et déplore sa pauvreté : alors que ses frères pourraient gagner leurs vies avec leurs legs, lui pense ne pas pouvoir faire grand-chose du sien. Mais le chat n’est pas de cet avis : « Ne vous affligez point, mon maître, vous n’avez qu’à me donner un sac, et me faire faire une paire de bottes pour aller dans les broussailles, et vous verrez que vous n’êtes pas si mal partagé que vous croyez. »Le jeune homme fit ses volontés, car la ruse du chat lui faisait espérer des miracles.

         Bien lui en prit. Le chat, chaussé de ses bottes, passa plusieurs mois à attraper du gibier et à l’offrir au roi, en se disant dépêché par le Marquis de Carabas. Un jour, alors que le jeune homme se trouvait sur le chemin du roi, le chat lui ordonne d’aller se baigner, puis il appelle le roi au secours en prétendant que son maître, le marquis de Carabas, se noie. Le roi, l’entendant et reconnaissant des multiples cadeaux du marquis, le sauve et l’invite dans son palais pour qu’il s’y change. La princesse tombe amoureuse de lui dès les premiers regards du jeune beau. Alors que son maître se promène en calèche avec le roi, sur leur chemin, le chat ordonne aux paysans de se dire au service du Marquis de Carabas, puis il subtilise le château de l’ogre maître des lieux par une ruse : provoquant son orgueil, il lui dit ne pas croire qu’il puisse se métamorphoser en de nombreux animaux. Alors que ce dernier en vint à se faire souris, le chat botté le croque. Le nouveau Marquis de Carabas, ayant impressionné le roi par tant de richesses, se marie finalement avec la princesse et fait de son chat si plein d’expédients un grand seigneur.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le Maître chat ou le Chat botté >