Contes et nouvelles en vers

par

Riquet à la houppe

Une reine accouche un jour d’un enfant très vilain, qu’une fée dote en contrepartie d’une grande intelligence, et du don de partager cette intelligence avec la femme qu’il aimera. On le nomme Riquet à la houppe, en raison de la touffe de cheveux qu’il porte sur la tête. Quelques années plus tard, la reine du royaume voisin met au monde deux filles : l’une est merveilleusement belle, mais dotée par la fée d’un esprit amoindri, alors que l’autre est laide, mais dotée d’intelligence. En grandissant, leurs dons se développent, et la belle princesse remarque que sa sœur attire et charme davantage par sa conversation.

         Triste, elle se retire un jour dans un bois, où elle rencontre Riquet à la houppe ; ils se plaignent tous deux de leurs malheurs, et Riquet propose à la princesse de l’épouser, puisqu’il a le pouvoir de rendre son épouse intelligente. Rebutée par son apparence, la princesse ne sait que répondre, et Riquet lui donne un an pour réfléchir. Trop pressée de se transformer, elle accepte finalement de suite, Riquet lui transmet alors son esprit et elle étonne la cour en y revenant avec un esprit sans pareil. L’année passe de telle sorte qu’elle oublie la promesse faite à Riquet au milieu de tous ses prétendants.

Arrive la fin de l’année où elle doit se décider, et elle confesse à Riquet qu’elle n’est plus résolue à l’épouser, car il est trop vilain, malgré toutes ses qualités. Celui-ci lui révèle alors qu’il se transformerait en un beau prince si elle l’aimait, de la même façon qu’elle-même avait acquis de l’esprit. Elle accepte alors, et Riquet se transforme devant ses yeux.

         Certains disent que Riquet ne s’est pas transformé, mais que l’amour changea la vision que la princesse avait du prince.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Riquet à la houppe >