Contes et nouvelles en vers

par

Les fées

Une méchante femme avait deux filles : l'une était à son image, et elle ne l'en aimait que plus, alors que l'autre était la gentillesse incarnée. Elle traitait la deuxième comme sa servante. Alors que la pauvre fille était à la fontaine à puiser de l'eau, une vieille femme vint à elle et lui demanda à boire. Serviable, la jeune fille lui fait boire à sa cruche. Il se trouve que la vieille est une fée, qui lui offre, pour la remercier, le don de produire à chaque parole prononcée une fleur ou une pierre précieuse. En rentrant, la fille raconte à sa mère son aventure. Celle-ci, jalouse, envoie son autre fille à la rencontre de la fée.

         Mais alors que sa sœur avait donné avec soin à boire à la vieille, soutenant sa cruche pour faciliter la tâche, la deuxième jeune fille répond brutalement à la fée, qui cette fois s’est approchée sous l'apparence d'une belle princesse, l’invitant à se débrouiller et à boire à même la fontaine, réservant le flacon d’argent qu’elle a apporté pour une femme d’une autre apparence. Pour la punir, la fée lui fait le présent de cracher vipères et crapauds à chacune de ses paroles. Furieuse, la mère chasse sa gentille fille, qui rencontre dans sa fuite le fils du roi. Ce dernier en tombe amoureux et l'épouse. La vilaine sœur, elle, se fait chasser de chez elle par sa mère et meurt au coin d'un bois.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Les fées >

Dissertation à propos de Contes et nouvelles en vers