Cyrano de Bergerac

par

Acte IV

Les cadets de Gascogne

 

Arras. La ville, occupée par les Espagnols, est assiégée par les Français. Or, fait étrange, ce sont maintenant les assiégeants qui, encerclés par une armée espagnole envoyée au secours de la ville, sont à leur tour assiégés. Les vivres manquent et les hommes ont faim. Cyrano, Christian et les cadets sont parmi eux. De Guiche est là aussi, et partage le sort de ses hommes. Cyrano, chaque jour, franchit les lignes ennemies afin d’envoyer des lettres enflammées à Roxane : c’est Christian qui les signe mais c’est lui qui les écrit.

La jeune femme, inquiète et émue, parvient à franchir les lignes espagnoles dans un carrosse conduit par l’excellent Ragueneau, et chargé de vivres qu’elle va distribuer aux cadets. Elle parle à Christian et lui dit combien ses lettres la touchent, à quel point elles expriment l’amour que leur auteur a pour elle. Christian n’a pas d’esprit, mais il n’est point sot : il comprend que pour si bien écrire, il faut que Cyrano soit amoureux de Roxane. C’est aussi un homme de cœur, et il conjure Cyrano de dévoiler à la jeune femme toute la supercherie et de lui avouer enfin son amour. Mais un assaut espagnol les interrompt, et Christian est tué au combat, porteur d’une dernière lettre écrite par Cyrano, qu’il tache de son sang. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Acte IV >