De rerum natura

par

Contexte politique

C’est dans une époque troublée que Lucrèce son œuvre De natura rerum. En effet, Rome est alors agitée de nombreuses tensions politiques et militaires. La capitale de l’Empire romain est alors le théâtre de nombreux affrontements entre les « alliés » italiens et les Romains : ceux-ci uniquement ont droit à l’intégralité du statut de citoyen, contrairement aux autres habitants de l’Italie, demeurant sous domination romaine. Durant deux ans, cette bataille ravage Rome et fait prendre conscience à ses habitants que la puissance de l’Empire n’est pas pérenne.

De plus, de nombreux foyers d’agitation éclatent de part et d’autre de l’Empire. Par exemple, la révolte de Spartacus, esclave notoire qui poussa le peuple à la révolte, mena à un massacre sans précédent, et plus de six mille de ses alliés furent crucifiés sur la via apienne (l’un des principaux axes de circulation, reliant la ville de Capoue à Rome).

Cette période de terreur, de secousses, de revendications populaires et d’écrasante suprématie de l’autorité militaire conduit Rome et son peuple à une impression de naufrage de la cité, tout en la voyant renaître parallèlement de plus en plus forte. À cette renaissance s’ajoute un changement des mœurs, une reconnaissance de plus en plus importante de nouvelles manières d’enrichir son esprit, de s’instruire et de s’ouvrir à d’autres cultures, en particulier à l’hellénisme.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Contexte politique >