De rerum natura

par

Livre V

Dans la première moitié, Lucrèce se contente de réaffirmerce qu’il a soutenu dans le livre II : le monde est périssable. Il exposesa théorie de l’origine du monde et condamne les mythes.

         Dans laseconde moitié, il s’attarde sur la manière dont se sont constituées lacivilisation et toutes ses composantes : la famille, le langage, les villes,les dieux, la domination de la nature et animaux, le tissage, l’agriculture,les divertissements, etc.

 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Livre V >