La Femme de trente ans

par

Chapitre II : Souffrances inconnues

Plusieurs mois après lesévénements de la première partie, Julie se confesse à un curé, au village deSaint-Lange, lequel lui dit qu’elle doit continuer à vivre avec ses souffrances– qui découlent en grande partie de la mort de lord Arthur Greenville – carelle a un enfant. Or se suicider, selon le curé, revient à céder à unetentation égoïste, et ce n’est pas un acte d’émancipation d’une vie fade etdéçue comme le croit Julie. Elle doit se forcer à rester en vie par amour poursa fille, lui consacrer tout son temps, son bonheur, son espoir, et tenter derevivre à travers elle.

 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Chapitre II : Souffrances inconnues >