La Femme de trente ans

par

Chapitre V : Les deux rencontres

Un soir d’hiver, Victor d’Aiglemont, devenu général,laisse entrer chez lui un étranger qui se comporte bizarrement. Il cherche àfuir la police qui le poursuit pour le meurtre d’un vieillard. Le marquis, trèsimbu de lui même, entend la confession de cet homme puis se flatte de luidonner une leçon de morale. Afin que cette leçon ne soit pas donnée en vain, iloffre au meurtrier de le cacher dans une chambre pour deux heures. Il neprévient pas sa femme Julie ni ses filles Hélène et la plus jeune, Moïna, fillede Charles Vandenesse (qui apparaît pour la première fois du roman dans cechapitre). Pendant ce temps Victor s’occupe de diriger les policiers sur unemauvaise piste. Alors qu’il est occupé, Julie remarque la clé de cette chambreposée bien en vue, dans le salon, par le marquis. Intriguée et effrayée àl’idée qu’une amante puisse s’y trouver, elle demande à Hélène d’aller voir ce quise trouve dans la chambre. La jeune fille y découvre le meurtrier et se sent subjuguéepar l’atmosphère de l’endroit ; elle n’arrive pas à dire une parole et sefait congédier par l’inconnu. Elle revient ensuite au salon en même temps queson père et elle n’a donc pas le temps d’expliquer à sa mère ce qu’elle a vu.Victor commence à justifier sa brève absence de la maison, mais le meurtrierdéboule dans le salon avant qu’il en ait eu le temps. Tous sont surpris, Victorcomptait sur davantage de discrétion de la part de cet homme. Pour se fairepardonner le meurtrier se propose de payer le marquis pour ces deux heures desursis puis de se livrer lui-même. Mais Hélène se sent amoureuse de lui, ce quiretient M. d’Aiglemont d’accepter le marché. Cependant, lorsque sa fille décidede partir avec le meurtrier pour partager sa destinée et ses aventures, il ladénigre avec colère, ne réussissant pas à accepter qu’une fille de son rangveuille partager la vie d’un vagabond.

Six ans plus tard, le marquis d’Aiglemont se trouvesur un navire espagnol, le Saint-Ferdinand. Le bateau est attaqué par unnavire pirate, l’Othello,et l’équipage du Saint-Ferdinand perd la bataille. Ils sont mis à sac etle marquis ainsi que le capitaine du Saint-Ferdinand se retrouventattachés à un ballot. C’est alors que le chef de l’Othello, un grand corsaire célèbre, se révèle être lemeurtrier dont Hélène était jadis tombée amoureuse. Victor d’Aiglemont estainsi sauvé et revoit Hélène qui lui dit, à sa grande stupéfaction, qu’elle estla plus heureuse des femmes avec cet homme. Elle a vécu des années d’aventuresdepuis leur séparation et elle a désormais quatre enfants.

Peu de temps après, le marquis meurt épuisé defatigue. Quelques mois après sa mort, Moïna exprime à sa mère son souhait d’allerdans les Pyrénées. Là-bas, la mère et la fille retrouvent par hasard Hélène, seulerescapée d’un naufrage, désormais veuve. Elle est soignée par un médecin maiselle se rapproche chaque jour de la mort. Hélène finit par mourir en accusantsa Julie de n’avoir jamais été une mère aimante.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Chapitre V : Les deux rencontres >