Le château de ma mère

par

Marcel Pagnol

Marcel Pagnol est un écrivain et cinéaste français né à Aubagne (Bouches-du-Rhône) en 1895 et mort à Paris en 1974. Il est principalement connu pour ses pièces de théâtre émouvantes aux dialogues savoureux, et pour avoir su retranscrire ses souvenirs d’enfance en Provence dans des récits populaires.

Il est issu d’un milieu simple : son père est instituteur, sa mère couturière. Le jeune Marcel grandit à Marseille mais profite de longs séjours dans une villa en périphérie de la ville, au milieu des collines, qui offrira le décor à plusieurs de ses œuvres à venir.

Il fait ses études, brillamment, au lycée Thiers de Marseille. Il s’y montre déjà intéressé par la littérature et publie des poèmes dans la revue Massilia. À quatorze ans, il a pour compagnon Albert Cohen, qui étudie au même lycée. Il obtient son baccalauréat de philosophie en 1913 et part étudier les lettres à la faculté d’Aix-en-Provence. Là, il fonde avec des khâgneux, dont le futur écrivain Jean Ballard, la revue Fortunio, devenue ensuite Les Cahiers du Sud. Il y collabore en donnant des poèmes et son premier roman.

Lors de la Première Guerre mondiale, il est mobilisé dans l’infanterie puis rapidement réformé début 1915. Il peut donc obtenir cette année-là une licence d’anglais et il devient répétiteur dans plusieurs collèges de villes méridionales. En 1922, alors qu’il est à Marseille, il commence à écrire des tragédies en vers. Il monte finalement à Paris en 1925 où il enseigne l’anglais au lycée Condorcet et s’introduit dans les milieux littéraires, notamment par le biais de Paul Nivoix.

Marcel Pagnol commence à faire représenter des pièces ; Les Marchands de gloire, pièce écrite avec Paul...

Inscrivez-vous pour continuer à lire  >

Dissertation à propos de Le château de ma mère