Le château de ma mère

par

Tante Rose et Oncle Jules

L’oncle Jules est très présent dans le roman,puisque grand maître des chasses familiales. Truculent, bon vivant, jovial, ilest totalement intégré à la famille Pagnol : il n’hésite pas à parcourirde longues distances à bicyclette, même au cœur de l’hiver, afin d’arpenter lescollines avec Joseph, fusil à la main. Les deux hommes ont des idéespolitiques, sociales et religieuses aux antipodes les unes des autres, etpartagent pourtant une lumineuse amitié qu’illustre la scène du réveillon,lorsque Jules déclare à Joseph qu’il a prié pour lui et les siens, afin qu’ilsaient enfin la foi. Joseph ne s’y trompe pas et mesure la beauté du geste del’oncle Jules. La gorge nouée par l’émotion, les deux hommes s’étreignentvirilement.

Tante Rose est reléguée au second plan :elle reste à la maison, d’abord à la villa puis à Marseille. Elle est mère, etson fils – le cousin Pierre – a pris la première place dans son cœur et sa vie.Elle demeure attachée à la famille Pagnol mais s’en éloigne doucement.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Tante Rose et Oncle Jules >