Le château de ma mère

par

Résumé

Les vacances se poursuivent pour Marcel et sa famille, dans l'été provençal de ce tout début de XXe siècle. Auréolé de gloire après avoir tué en plein vol les fameuses bartavelles, Joseph, le père, poursuit ses parties de chasse avec l'oncle Jules. Cette fois, Marcel les accompagne et aide les chasseurs dans leur quête de gibier. C'est en parcourant les collines proches du hameau des Bellons qu'un jour Marcel croise un petit garçon de son âge, Lili. C'est le fils de François, le paysan qui a transporté les meubles de la famille à la Bastide-Neuve, au début des vacances. Une grande amitié va naître entre les deux garçonnets. Lili connaît les collines par cœur, et va les faire découvrir à l'enfant de la ville qu'est Marcel. Quand ils n'aident pas les chasseurs, ils tendent des pièges afin d'attraper perdreaux, alouettes et autres volatiles. Ils marchent des heures parmi les pins, les chênes kermès et le thym, et ils parlent beaucoup. Lili décrit la nature, les animaux, les plantes, les sources, et en retour Marcel raconte la ville, ses lumières et ses bruits.

Sur la table familiale, les oiseaux piégés par Marcel s'ajoutent au gibier abattu par Joseph et l'oncle Jules. Ce sont Augustine, la mère de Marcel, et sa sœur Rose, épouse de Jules, qui les préparent. La vie est merveilleuse pour tous, sauf pour Paul, le frère de Marcel, qui se sent maintenant oublié de son aîné. Ils sont loin, les rires du début des vacances, quand les deux enfants jouaient au chef indien, et Paul se console en taquinant la petite sœur, victime impuissante de ses plaisanteries d'enfant. Mais le ciel de cette vie idyllique s'assombrit un jour quand de lourds nuages d'orage obscurcissent le...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Le château de ma mère