Le Meurtre de Roger Ackroyd

par

Elisabeth Russell

Cette « grande et belle personne au regard sévère et àla bouche pincée, d’allure plutôt revêche » « avait dû êtreremarquablement belle. » Elle est la gouvernante de Roger Ackroyd.Peut-être avait-elle le projet d’épouser celui-ci, mais l’irruption de labelle-sœur et de la nièce d’Ackroyd dans la vie de son patron et leurinstallation à Fernly Park a rendu cet éventuel projet irréalisable. Cetteirréprochable employée cache un lourd secret : elle a autrefois donnénaissance à un fils, Charles Kent, sans être mariée. Cette naissance illégitimepouvait ternir sa réputation, aussi a-t-elle envoyé l’enfant au Canada. Elle nel’a pas abandonné car elle lui envoie régulièrement de l’argent. En outre, ellesouhaite ardemment le guérir de son addiction, aussi va-t-elle voir le DrSheppard afin de lui soutirer des informations sur la cocaïne et ses effets.Afin de ne pas éveiller les soupçons du docteur, elle lui pose en plus desquestions sur les poisons, ce qui la rend suspecte aux yeux du lecteur. L’émailde sa respectabilité se fendille quand, à la fin du roman, elle apprend queKent est suspecté du meurtre : elle reconnaît alors qu’il est son fils etqu’elle l’a vu le soir du meurtre dans la remise dans le jardin, où Kent laissetomber une plume dont le tube lui permet d’ingérer sa drogue.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Elisabeth Russell >