Le Meurtre de Roger Ackroyd

par

L'inspecteur Raglan

C’est le policier qui mène officiellement l’enquête sur lemeurtre de Roger Ackroyd. C’est « un affreux petit homme à la minechafouine », sûr de lui, allant droit aux conclusions les plus évidentesdans son enquête. Évidemment, il se trompe toujours. Il accepte de mauvaisegrâce que Poirot mène une enquête parallèle à la sienne – le détective belge asu habilement le flatter pour arriver à ses fins – et accumule erreur surerreur.

Le duo qu’il forme avec Poirot est classique dans lalittérature policière : d’un côté le brillant détective défait le nœudinextricable de l’affaire, tandis que le représentant officiel de la lois’enfonce dans la sottise. Ce dernier finit par reconnaître la supériorité dupremier, à la grande joie du lecteur. Le deuxième, par sa maladresse, met lepremier en valeur. On peut donner plusieurs exemples de ce type de duo :Sherlock Holmes et l’inspecteur Lestrade, Nestor Burma et le commissaireFaroux. Confronté aux mêmes indices, Raglan arrive à des conclusions opposées àcelles de Poirot : s’il ne tenait qu’à lui, on arrêterait Ralph Paton, etl’affaire serait bouclée. Pourtant il se pique d’être un homme de réflexion,mais les systèmes qu’il monte ne peuvent rivaliser avec le produit des« petites cellules grises » de Poirot. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur L'inspecteur Raglan >