Le Théâtre et son double

par

Le nécessaire renouvellement, contre un théâtre bourgeois

Cette position de révolté qu’iloccupe avec les surréalistes le conduit à s’opposer point par point au théâtre« bourgeois » de l’époque, soit le vaudeville et le drame. Ces deuxformes théâtrales relevaient d’un théâtre réaliste, fondé sur des intriguesancrées dans la société du temps, et où la parole prédominait – la mise enscène n’est alors qu’un support à un échange verbal qui porte toute l’intrigue.Les reproches adressés par Artaud au théâtre occidental suivent les lignes deconduite des surréalistes, qui refusaient une littérature« bourgeoise » trop réaliste, sans imagination ni poésie.

« lafixation du théâtre dans un langage : paroles écrites, musique, lumières,bruits, indique à bref délai sa perte, le choix d’un langage prouvant le goûtque l’on a pour les facilités de ce langage ; et le dessèchement dulangage accompagne sa limitation. »

         Ainsi,le théâtre doit aller contre le repos des sens. Il doit fasciner et dérangerles conventions de rigueur « dans cemonde qui glisse, qui se suicide sans s’en apercevoir ». Le théâtred’Artaud se veut fascinant et non distrayant.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le nécessaire renouvellement, contre un théâtre bourgeois >