Les Diaboliques

par

Jules Amedée

Hector de Ravilla de Ravilès alias Don Juan : À la vue de ce nom kilométrique, le lecteur se doute du rang de ce personnage. En effet, il s’agit bien d’un noble. L’auteur le présente comme un homme qui, tel le roseau, plie mais ne rompt pas. Il souligne à cet effet : « Don Juan, lui, malgré toutes les démocraties, est un monarque qu'on ne cassera pas. » (p.54). C’est un être qui survit aux temps, aux époques avec leurs contingents et leurs surprises. Ce quasi-immortel embrasse, sous la plume d’Aurevilly, les traits du véritable Don Juan, le séducteur célèbre décrit dans de nombreuses œuvres. Peut-être est-ce dû au fait qu’ils portent le même nom. Quoi qu’il en soit, Jules Amedée – Hector de Ravilla de Ravilès jouit des avantages liés à son titre de comte. C’est un séducteur vif et son souper au milieu d’une douzaine de femmes en dit long sur ses « aptitudes ».

Inscrivez-vous pour continuer à lire Jules Amedée >

Dissertation à propos de Les Diaboliques