Mon enfance en Allemagne nazie

par

Grossvater

Le père de Grete est un mécanicien
« immense et maladroit », brutal et bourru – « À la façon
dont il dit “bonne nuit” il pourrait tout aussi bien nous dire de sauter du
toit ! » Et plus il est inquiet, au fil du conflit, plus il est de
mauvaise humeur. Il a une grosse voix et ses pas, reconnaissables, sont lourds.
Il seconde Grossmutter dans l’exploitation d’Ilse ; quand celle-ci revient
du premier camp, outre ses habituels compliments – « Pâle et maigre comme
toujours », il ajoute : « C’est bien que tu sois revenue :
Grossmutter a besoin d’aide. »

Au début de 1945, alors qu’il a 60 ans, il
s’indigne d’avoir été nommé piquet d’incendie, et de devoir passer dans une
imprimerie une nuit chaque semaine.

Courageux, ayant été largement brûlé mais
seulement au premier degré, il termine la guerre « déguisé en momie
égyptienne », après avoir évacué des bombes incendiaires du domicile
familial.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Grossvater >