Electre

par

Clytemnestre: la femme adultère

Clytemnestre est la mère d'Électre et d’Oreste, la veuve d'Agamemnon. Électre la pousse à avouer qu'elle a assassiné son mari avec l'aide de son amant Égisthe. Figure de la femme-épouse aigrie par un mariage forcé, Clytemnestre est un personnage clé de la pièce.

         La reine fut forcée dans son enfance de quitter son foyer familial pour épouser un roi absent. Clytemnestre est le prototype de la reine ayant souffert de sa condition d'épouse royale : « Jamais une reine n’a eu à ce point le lot des reines, l’absence du mari, la méfiance des fils, la haine des filles » (acte II, scène V). Elle avoue à ses enfants à la fin de la pièce qu'elle haïssait Agamemnon : « Oui, je le haïssais. Oui, tu vas savoir enfin ce qu’il était, ce père admirable ! Oui, après vingt ans, je vais m’offrir la joie que s’est offerte Agathe !… Une femme est à tout le monde. Il y a tout juste au monde un homme auquel elle ne soit pas. Le seul homme auquel je n’étais pas, c’était le roi des rois, le père des pères, c’était lui ! Du jour où il est venu m’arracher à ma maison, avec sa barbe bouclée, de cette main dont il relevait toujours le petit doigt, je l’ai haï » (acte II, scène VIII). Clytemnestre est la représentante, de manière plus générale, des épouses victimes des mariages sans amour : « nous sommes femmes, Électre, nous avons le droit d'aimer » (acte II, scène V).

Inscrivez-vous pour continuer à lire Clytemnestre: la femme adultère >

Dissertation à propos de Electre