Electre

par

Le Mendiant : l'énigmatique parole des dieux

LeMendiant apparaît au début de la pièce, il a droit d’entrée dans le palaisroyal car il est soupçonné d’être un dieu. En effet, dans la mythologie grecqueles dieux aimaient se faire parfois passer pour des hommes afin d’intervenirdans leurs affaires. C’est un personnage qui introduit une touche d’humour audrame tout en le faisant avancer.

         Le Mendiant peut être vu comme lepersonnage central de la pièce : il observe la tragédie du dessus, sur sonpiédestal, à la manière d’un dieu, et se réjouit du spectacle. Il cherche àaider Électre dans sa quête de vérité, introduisant au fil de la pièce deséléments de réponse à ses questions.

         Le Mendiant semble omniscient, connaîtreà l’avance l’issue des recherches d’Électre. À la fin, il raconte d’ailleurs lemeurtre d’Égisthe et Clytemnestre sans même le voir. C’est un personnageénigmatique qui opte pour la justice idéaliste et absolue d’Électre plutôt quepour la vie des innocents qui mourront du fait de l’absence d’Égisthe.

         Il conclut la pièce par cetteparole : « cela s’appelle l’aurore », en parlant de larenaissance future de la cité d’Argos sur la base de la pureté engendrée parl’absolution par le sang des crimes passés.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le Mendiant : l'énigmatique parole des dieux >