Electre

par

Oreste:le fils parricide

Oreste est le frère d’Électre, il est l’héritier légitime du trône d’Argos. À la mort de son père, alors qu’il n’avait que deux ans, il fut éloigné de la cité par son oncle régent.

         Se présentant comme un étranger au début de la pièce, il est de retour dans la cité afin de récupérer le trône d’Argos. Initialement, Oreste n’a aucune intention violente, c’est même un personnage optimiste et bienveillant dont les Euménides et Agathe admirent la beauté : « ÉLECTRE – Dis-moi tout, mendiant, excepté que la vraie vie d’Oreste est de sourire ! LE MENDIANT – De rire aux éclats, d’aimer, de bien s’habiller, d’être heureux. Je l’ai deviné rien qu’à le voir. Bien servi par l’existence, ce serait un pinson, Oreste » (acte II, scène I).

         Cependant, Oreste deviendra, en dépit des avertissements prononcés par les Euménides, la victime de la quête de vérité d’Électre. En effet lorsqu’il apprend que sa mère et Égisthe ont tué Agamemnon, Oreste entre dans une rage folle et assassine les deux amants. Devenant ainsi lui-même un criminel (le parricide étant considéré comme l’un des pires crimes dans l’Antiquité), il sera hanté par les Euménides en représailles de son acte : « TROISIEME EUMÉNIDE – Oreste ! Plus jamais tu ne reverras Oreste. Nous te quittons pour le cerner. Nous prenons ton âge et ta forme pour le poursuivre. Adieu. Nous ne le lâcherons plus, jusqu’à ce qu’il délire et se tue, maudissant sa sœur » (acte II, scène X).

         Oreste est un personnage capital en ce qu’il est le bras armé de la vengeance, la vérité étant son moteur. Ce sera lui, au final, qui pâtira de l’obstination d’Électre. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Oreste:le fils parricide >