La Comédie humaine

par

Jean-Joachim Goriot

C’est le personnage principal du roman Le Père Goriot. C’est un ancien ouvrier vermicellier. Initialement, il fit sa fortune en rachetant les fonds de commerce de son patron ruiné avant la révolution. Après cela, il s’installe dans la rue de la Jussienne et s’enrichit en vendant des vermicelles (pâtes d’Italie). Lorsque la disette frappe son entourage, le père Goriot en profite pour multiplier le prix de ses produits, ce qui lui permet d’acquérir une fortune appréciable. L’amour du père Goriot pour ses deux filles, Delphine de Nucingen et Anastasie de Restaud, le pousse pratiquement à la folie. Il souhaite leur offrir la meilleure éducation qui soit et fait d’elles des baronne et comtesse bien que cela soit a priori au-dessus de ses moyens ; il leur offre des dots énormes, les encouragent à se laisser tomber dans le vice parce qu’il les aime (adultère, endettement, corruption), et à cause de cela, il finit par se retrouver misérable, seul et ruiné pour avoir partagé son héritage trop tôt, et pour n’avoir pas fait preuve de plus de fermeté en tant que parent.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Jean-Joachim Goriot >

Dissertation à propos de La Comédie humaine