La Comédie humaine

par

Le Concept de Balzac: pourquoi La Comédie humaine?

« La Comédie humaine est la peinture de la société. » C’est ainsi que Balzac définit son œuvre dans l’avant-propos. Ceci dit, l’objectif primordial de ce recueil littéraire est de recréer virtuellement la société, en mettant l’emphase sur les aspects que l’on ne voit pas. Mais avant toute chose, Balzac avait déjà anticipé combien ample serait ce projet et s’était donné les moyens de le réaliser, même si à l’origine, l’idée d’un tel cycle littéraire n’était pour lui qu’une utopie : « L’idée première de La Comédie humaine fut d’abord chez moi comme un rêve, comme un de ces projets impossibles que l’on caresse et qu’on laisse s’envoler… »

Dans La Comédie humaine, Balzac veut démontrer une vérité générale, qui a d’ailleurs été précédemment abordée par beaucoup d’autres scientifiques dont il s’est inspiré : l’Homme est un être générique dont le caractère se détermine en fonction du milieu dans lequel il est placé. Aussi, lorsque Balzac cite dans sa préface : « Cette idée vint d’une comparaison entre l’Humanité et l’Animalité », il fait une analogie entre l’organisation du règne animal et la société humaine. Chez les animaux, chaque espèce est différente, et ces différences s’appliquent aussi à chaque type d’homme qui fait partie de la société, que ce soit le poète, l’avocat, le médecin, le roi, ou la ménagère. Cependant, les animaux, malgré leurs différences, se respectent et réussissent à cohabiter, ce qui n’est pas applicable chez les hommes, car « L’État Social a des hasards que ne se permet pas la Nature ». Balzac continue : « entre les animaux, il y a peu de drames, la confusion ne s’y met guère… », mais lorsqu’il s’agit de la société humaine, il en est tout autrement, car « L’animal a peu de mobilier, il n’a ni arts ni sciences ; tandis que l’homme, par une loi qui est à rechercher, tend à représenter ses mœurs, sa pensée et sa vie dans tout ce qu’il approprie à ses besoins ». En faisant cette analogie avec la nature, Balzac établit a priori la complexité de l’organisation de la société humaine, ce qui prépare le terrain à notre compréhension de la subtilité des mœurs sociales que l’auteur s’apprête à présenter.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le Concept de Balzac: pourquoi La Comédie humaine? >