La Comédie humaine

par

La Cousine Bette

La Cousine Bette est l’héroïne du roman éponyme de Balzac qui appartient à la section « Scènes de la vie parisienne ». Ici, Balzac fait ressortir les thèmes de la mesquinerie, de la rivalité familiale, ainsi que du pouvoir des femmes. Élisabeth Fischer (la cousine Bette) a toujours été considérée comme inférieure à sa cousine Adeline, malgré le fait que toutes deux ont grandi ensemble. Elle est moins jolie, moins appréciée, moins chérie et soumise aux tâches domestiques les plus dures. Ces injustices dont elle est victime font germer en son cœur une haine profonde à l’égard de sa cousine Adeline. Et elle touche le fond lorsque, devenue femme, elle est employée – à la mort d’Adeline – comme ménagère par le baron Hulot Ervy, époux d’Adeline. À cause de cette « moquerie » ultime, Bette décide de se venger de cette famille. En Valérie Marneffe, une courtisane séductrice et épouse insatisfaite, Bette se fait une alliée qui l’aidera par ses propres méthodes, à détruire le ménage d’Hulot d’Ervy. uHH

Inscrivez-vous pour continuer à lire La Cousine Bette >

Dissertation à propos de La Comédie humaine