On ne badine pas avec l'amour

par

Maitre Blezius

Il s’agit du gouverneur de Perdican depuis que celui-ci est âgé de quatre ans. C’est un homme fidèle qui ne tarit pas d’éloges lorsqu’il s’agit de son élève, vantant à qui veut l’entendre son intelligence et son caractère.

         Maitre Blazius a cependant un vice, notable dès le début de la pièce : le vin. Il est fait référence à ce précieux nectar à deux reprises et ce dans la même scène : « Que ceux qui veulent apprendre une nouvelle d’importance m’apportent ici premièrement un verre de vin frais » ; « je ne serais fâché de boire encore une gorgée avant d’entrer » (I, 1). Le gouverneur émet d’ailleurs une série de lapsi linguae, remplaçant chaque mot ou expression par quelque chose en relation avec le vin, ce qui fait de lui un personnage profondément comique.

         De plus existe une véritable rivalité entre le curé de la paroisse et Maître Blazius qui pourtant partagent tous deux le même vice mais passent la pièce à s’en faire le reproche l’un l’autre en tentant tour à tour d’être le plus proche...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Maitre Blezius >

Dissertation à propos de On ne badine pas avec l'amour