On ne badine pas avec l'amour

par

Rosette

Rosette est la sœur de lait de Camille. On peut simplement dire pour la décrire qu’elle est naïve. Sa crédulité tient de son innocence et de la confiance qu’elle place en Perdican, alors qu’elle n’est en réalité qu’un jouet pour lui et pour Camille. Elle succombe finalement sous le langage, objet de duplicité qu’elle ne maîtrise pas.

         Sa relation avec Perdican est ambiguë et d’autant plus complexe à l’instant où celui-ci la courtise. Il la fait se sentir femme, ce dont elle lui est reconnaissante, mais elle n’oublie pas qu’il est son seigneur, ce qui le place au-dessus d’elle d’un point de vue hiérarchique, et rend d’autant plus gênants les moments d’intimité entre les deux personnages : « Ne parlons pas de cela […] Parlons du temps qu’il fait, de ces fleurs que voilà, de vos chevaux et de mes bonnets. » (II, 3)

         Sa candeur et son innocence font d’elle une proie d’autant plus facile pour Perdican, lequel l’utilise sciemment pour piquer la jalousie de Camille. La faiblesse de la jeune paysanne et son envie d’être aimée la...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Rosette >

Dissertation à propos de On ne badine pas avec l'amour