Une saison blanche et sèche

par

Ben du Toit

Ben du Toit est le protagoniste du roman, et peut en être considéré comme le héros. En effet, l'évolution du personnage qui part de la transparence pour arriver au martyre permet de le considérer comme tel.

L'incipit du roman présente au lecteur le point de vue du narrateur sur Ben du Toit avant les événements qui forment l'intrigue : « L'idée que je me faisais de lui était celle d'un homme ordinaire, au caractère facile, dépourvu de méchanceté, celle d'un homme sans qualité particulière. » De fait, tel est Ben du Toit avant la disparition de Jonathan Ngubene : un Afrikaner ordinaire et sans histoires. Il est professeur d'histoire et de géographie dans un lycée. Il est marié à Susan. Leur union n'est pas heureuse, car l'amour a disparu depuis longtemps. En outre, Susan le voit comme « un perdant », car il se contente de son emploi de professeur. Le couple a trois enfants : « Suzette, forte tête et brillante. Linda, douce et affectueuse. Johan, frustré et agressif. » L'aînée est mariée, le dernier est un adolescent. Complétons ce rapide aperçu en précisant que Ben du Toit a une paisible passion : l'ébénisterie.

Il est, comme l'est André Brink, un Afrikaner, c’est-à-dire un citoyen blanc d'Afrique du Sud, d'ascendance européenne, en l’occurrence française, comme l'indique son patronyme. Il s'exprime en afrikaans ou en anglais. La société de 1976 est très...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Ben du Toit >

Dissertation à propos de Une saison blanche et sèche