Une saison blanche et sèche

par

Levinson

Cet avocat blanc semble être celui des causesperdues, en particulier celles concernant les victimes du système politique etsocial sud-africain. Il reçoit Ben du Toit dans son riche bureau, l’écoutedistraitement tout en répondant au téléphone et en fumant force cigarettesblondes. Il accepte de s’occuper de rechercher Jonathan Ngubene, mais ilapparaît bientôt que ce flamboyant homme de loi est plus préoccupé par seshonoraires que par l’issue des procédures entamées.

Le naïf Ben du Toit comprend que Levinsonn’est pas idéologiquement impliqué dans les causes qu’il défend quand il croiseau bureau de l’avocat les confrères qu’il a affrontés quelques semaines plustôt au tribunal, qui défendaient l’indéfendable cause de la police. Et un jour,Levinson disparaît. Il a quitté le pays, est parti pour le Royaume-Uni, où ilobtient l’asile politique. Là, il déclare aux médias que sa position en Afriquedu Sud était devenue intolérable et que sa vie même était menacée. Il a pourprojet d’écrire un livre relatant son expérience.

En fait, Levinson est un malhonnête homme quin’a jamais été idéologiquement impliqué dans les causes qu’il a défendues. Il aexploité la misère humaine en se faisant payer deux fois ses prestations – unefois par Ben du Toit et une fois par les personnes noires dont il gérait ledossier – et qui, en outre, a emporté avec lui les originaux des dossiers quilui serviront à écrire un livre, évidemment à sa propre gloire. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Levinson >