Bel Ami

par

Clotilde de Marelle

Elle est une amie intime de Madeleine Forestier. Mariée à un homme bien plus âgé qu'elle qui est absent la plupart du temps, mère de la sérieuse Laurine, cette pétillante jeune femme est riche, oisive, et prête à vivre l'amour.

Elle devient la maîtresse de Georges Duroy peu de temps après leur rencontre. Elle va le visiter dans son misérable logement, où elle est insultée par les voisins qui la traitent de cocotte. Puis elle loue, à ses frais, un petit appartement qui abrite ses amours avec le jeune rédacteur de La Vie française. Elle finit par découvrir que son amant est sans le sou : alors elle lui glisse des louis d'or dans la poche, afin de lui permettre de l'emmener au dehors, le soir.

En effet, cette délicate jeune femme a un certain goût pour la canaille : elle entraîne Duroy dans des restaurants de bas étage, des estaminets louches, elle aime que sa jupe élégante frôle les blouses d'ouvrier. Elle s'assied « sans embarras et sans dégoût en face de la table vernie par la graisse des nourritures, lavées par les boissons répandues et torchées d'un coup de serviette par le garçon ». La bourgeoise délicate frissonne de plaisir à l'idée que son amant pourrait se battre pour elle avec un prolétaire.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Clotilde de Marelle >

Dissertation à propos de Bel Ami