Bel Ami

par

Suzanne Walter

La fille de Monsieur Walter, puissant patronde La Vie française est jeune et jolie, alors que sa sœur aînée estlaide ; elle est en outre pleine d’un esprit piquant et joyeux. Elles’entend à merveille avec Bel-Ami. Elle rit avec lui comme avec un camarade, etc’est lentement que le magnétisme de Duroy fait son œuvre : elle va êtreprise dans ses filets.

Quand Walter réussit le coup de maître quifait de lui une puissance avec laquelle Paris doit compter, elle devient untrès beau parti : elle sera riche à millions. Elle est censée épouser lemarquis de Cazolles, noble médiocre et désargenté, mais qui lui donnera uneparticule et fera d’elle une femme inattaquable socialement. Mais elle n’aimepas le terne marquis : c’est Bel-Ami qu’elle aime. Ce dernier n’a aucunmal à convaincre cette romantique écervelée de fuir avec lui. Elle commet làune folie : si la combinaison de Duroy n’avait pas marché, elle aurait étésocialement marquée à jamais ; elle n’aurait pas pu se marier, et auraitfini sa vie seule, donc sans existence sociale dans la France patriarcale de lafin du XIXe siècle. Dans l’aventure, elle n’a vu qu’un jeu.

Elle épouse son Bel-Ami dans l’immense églisede la Madeleine, sous un soleil radieux. Elle est toute à son bonheur, tandisque son mari songe déjà à sa maîtresse qu’il vient de croiser. Gageons que lajeune imprudente regrettera bientôt son mauvais choix matrimonial. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Suzanne Walter >