La Bête Humaine

par

Résumé

Roubaud est un homme heureux. Sous-chef de gare au Havre, sa carrière à la Compagnie de l'Ouest a évolué en sa faveur. Pas vraiment intelligent mais droit et travailleur, il a commencé comme homme d'équipe puis gravi les échelons jusqu'à cette place enviable. Son ascension, il la doit à la protection d'un haut personnage, administrateur de la compagnie, le président Grandmorin dont il a épousé la filleule – et Grandmorin a le bras long.

Le couple se trouve à Paris car Roubaud a été appelé par ses chefs à la suite d'une affaire mineure. Séverine en a profité pour faire des emplettes, et elle a même acheté à son mari un beau couteau. Malheureusement, un moment de tendre intimité entre eux tourne au drame quand Séverine laisse échapper que sa bague, dont Roubaud croit qu'elle lui a été offerte par sa mère, est en fait un cadeau de son puissant parrain. Un affreux soupçon s’insinue dans l'esprit de Roubaud, qui se met à battre Sandrine comme plâtre, et celle-ci fini par avouer que Grandmorin a abusé d'elle quand elle était jeune. Humilié, il décide de tuer le coupable. Il force Séverine à devenir sa complice : ils vont se faire justice dans le train du retour au Havre, après y avoir attiré Grandmorin.

Pendant ce temps, un autre cheminot, mécanicien celui-là, rend visite à sa tante, garde-barrière près de la Croix de Maufras, où se trouve une propriété du président Grandmorin. C'est Jacques Lantier, un bel homme de vingt-six ans dont la locomotive, la Lison, est en...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de La Bête Humaine