La Conquête de Plassans

par

Les enfants Mouret

Les trois enfants du couple Mouret sont des adolescents dont les rires, au début du roman, emplissent la maison. Le dérèglement qu'amène la venue de l'abbé Faujas va cependant les pousser hors du cadre du drame.

Octave est l'aîné. Ce gentil garçon de dix-neuf ans, rétif aux études, échoue régulièrement à ses examens. Son père finit par le mettre en apprentissage dans une maison de commerce de Marseille, dans l'espoir qu'au moins la fibre commerçante vibrera chez ce sacripant. Là-bas, il va mener joyeuse vie, criblé de dettes et cachant « ses maîtresses dans les armoires ». Le lecteur retrouvera Octave, devenu protagoniste, dans deux romans majeurs de la série des Rougon-Macquart : Pot-Bouille et Au Bonheur des Dames.

Serge est plus calme. Studieux et doux, il est bachelier à dix-sept ans. Son père souhaite qu'il aille étudier à Paris, mais un refroidissement attrapé la veille de son départ l'en empêche. C'est pendant sa longue convalescence que l'abbé Faujas, par sa présence assidue et ses paroles, éveille en Serge un grand mysticisme, dont la puissance est l'expression de la névrose familiale. Il entre au séminaire, au grand dam de son père et à la joie de sa mère. Il ne réapparaît dans le roman qu'à la dernière page : la vision de sa soutane noire est la dernière que...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Les enfants Mouret >

Dissertation à propos de La Conquête de Plassans