Le barbier de Séville

par

Bartholo

Bartholo est un vieux médecin et le tuteur de Rosine qu’il compte épouser. C’est un personnage d’une extrême jalousie qui cherche à tout contrôler et en particulier les moindres faits et gestes de Rosine.

Dès le premier acte, Figaro dresse un portrait assez péjoratif de ce personnage, d’abord physiquement : « C’est un beau gros, court, jeune vieillard, gris pommelé, rusé, blasé, qui guerre et furette et gronde et geint tout à la fois ». Puis un portrait moral est esquissé, à nouveau par Figaro également : « Brutal, avare, amoureux et jaloux à l’excès de sa pupille, qui le hait à la mort » – celui d’un vieux barbon jaloux typique de comédie. Mais qu’en est-il vraiment ? Car Figaro, souhaitant complaire au Comte Almaviva, paraît peu objectif. Bartholo est bien plus malin que le vieux barbon jaloux des comédies traditionnelles, il parvient plus d’une fois à déjouer les ruses du trio que forment Rosine, Figaro et le Comte ; il comprend par exemple que le papier qu’a laissé tomber Rosine est un message, il démasque leur correspondance, repousse le cavalier, se méfie de Figaro, etc.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Bartholo >

Dissertation à propos de Le barbier de Séville