Le barbier de Séville

par

Le chant et la musique, des éléments essentiels à la progression dramatique

Le chant et la musique sont des moyenspour les amants séparés de se déclarer leur amour de manière détournée. En effet, le chant est une autre forme de parole qui permet aux amoureux qui ne peuvent pas se parler de s’entendre et de s’échanger des messages tout en feignant de ne pas comprendre. C’est le cas dans la quatrième scène de l’acte I, où Rosine demande (par le billet écrit) que l’inconnu se présente à elle par le biais d’une chanson. Dans la quatrième scène du dernier acte, la leçon de chant permet aux deux amants de déclamer leur amour. Ce moyen de mise en scène est assez commun au théâtre ; une scène semblable est présente dans Le Malade imaginaire de Molière où, sous les yeux d’Argan, Angélique et Cléante chantent leur amour. Ainsi, le chant apparaît comme un instrument de dissimulation.

La musique et le chant sont de manière générale très présents dans la pièce. Dans le premieracte, Figaro entre en scène en écrivant un poème et en chantant, une activité qui peut être vue métaphoriquement comme ce qui fait advenir la pièce, puisque c’est grâce à cela qu’il se fait remarquer et qu’il retrouve le Comte.

Lorsqu’à l’acte II, scène 8, Bazile et Bartholo tentent de mettre en place un stratagème pour éloigner le Comte Almaviva de Rosine, Bazile utilise un langage comportant de façon abondante le champ lexical de lamusique : « D’abord un bruit léger, rasant le sol comme une hirondelle avant l’orage, pianissimo murmure et file, et sème en courant le trait empoisonné. Telle bouche le recueille, et piano, piano, vous le glisse en l’oreille adroitement. Le mal est fait, il germe, il rampe, il chemine et rinforzando de bouche en bouche il va le diable… ». Même si le discours est parlé, le langage musical permet de dissimuler quelque chose. Il est le moyen d’exprimer une chose qui semble inexprimable dans le langage usuel.

Ainsi, le chant et la musique sont des éléments fondamentaux qui permettent à l’intrigue d’avancer ; comme l’utilisation du chœur dans les tragédies antiques, le chant permet d’informer le lecteur de ce qui se passe dans l’histoire.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le chant et la musique, des éléments essentiels à la progression dramatique >