Le barbier de Séville

par

Figaro

Figaro est « le barbier de Séville » ; il n’est pas anodin de noter que la pièce prend le nom du domestique, ce qui dénote d’ores et déjà son importance au cœur de l’action dramatique. Le spectateur apprend une partie de son passé par le récit qu’il en fait lui-même au Comte : il est arrivé à Séville après avoir perdu son poste de garçon apothicaire ; il tente alors d’écrire des pièces et des poèmes sans grand succès. Il rencontre le comte Almaviva dès l’acte I et l’aide à conquérir la belle Rosine, même s’il souligne lui-même qu’il le fait par intérêt, conformément au caractère intéressé des valets de comédie ; il dit lui-même à l’acte I : « Mon intérêt vous répond pour moi ».

Figaro est le barbier de Bartholo et son locataire ; il se sert de cette position pour aider le Comte à entrer dans la maison du médecin. Mais plus qu’un simple aide de son ancien maître, c’est Figaro lui-même qui élabore toutes les stratégies mises en place pour approcher Rosine. Le Comte souligne d’ailleurs la perspicacité du valet à de nombreuses reprises. Lorsqu’il s’aperçoit de l’aide précieuse que peut lui apporter le valet, il le flatte sans mesure :...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Figaro >

Dissertation à propos de Le barbier de Séville