Madame Bovary

par

Charles Bovary

Charles Bovary est présenté comme un homme médiocre, lent et d'une intelligence très moyenne. Le début du roman brosse le portrait d'un homme qui ne peut accomplir ce que les autres jugent aisé qu'au prix de grands efforts. Il manque de talent et de vivacité d'esprit et doit redoubler d’activité pour réussir de simples tâches. C'est donc un élève médiocre, qui rate le doctorat à cause de ses résultats scolaires insuffisants. Son caractère, manquant de fermeté, le rend aisément contrôlable par les femmes de sa vie – sa mère d'abord, qui le pousse à épouser une femme de vingt ans son aînée, qui le dirige à sa guise. Cette habitude d'être dominé par les femmes rend Charles particulièrement sensible à la domination d'Emma, qui fait et obtient ce qu’elle veut de lui.

La nature simple et non sentimentale de Charles est en totale opposition avec celle de sa fantasque épouse à la sensibilité exacerbée. Rassuré par la monotonie du quotidien, il est incapable de déceler chez sa femme de subtiles variations d’humeur. La naissance de leur fille est pour Charles un accomplissement, il considère alors avoir vécu tout ce que la vie peut lui apporter et cette satisfaction rend encore plus insupportable son existence à Emma et son désir d’une vie plus intense.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Charles Bovary >

Dissertation à propos de Madame Bovary