Madame Bovary

par

Rodolphe

Rodolphe est le seul à comprendre la vraie nature d’Emma. C’est un célibataire habile et cynique qui a consacré son temps à l’étude de la psychologie féminine aux seules fins de séduction. Dès sa première rencontre avec Emma, il comprend tout de suite qu’elle s’ennuie dans son mariage et qu’elle est prête à commettre l’adultère. Il comprend ce que la nature romantique d’Emma lui fait désirer et l’abreuve de déclarations d’amour et de paroles sirupeuses et exagérées pour disparaître abruptement pendant six semaines. À son retour, Emma est transie d’inquiétude et abattue et c’est pour Rodolphe une tâche aisée que de mener à bien la phase finale de la séduction.

Cependant, Rodolphe, fidèle à sa nature de célibataire chasseur, se lasse rapidement de cette relation et sa seule préoccupation est d’y mettre fin après en avoir suffisamment tiré de plaisir. Il abandonne donc Emma sans remords, ne ressentant aucune culpabilité à propos de cette affaire. Apprenant la mort de son ancienne maîtresse, il ne ressent aucune émotion. Il est donc le type de l’homme froid, sans émotions, incapable de se soucier d’autre chose que de son propre plaisir, peu soucieux des dommages collatéraux qu’occasionne ce pliage de son environnement à son bon plaisir.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Rodolphe >