Richard III

par

Élisabeth

Elleest la fille du roi Édouard IV (donc la nièce de Richard, et la sœur des deuxjeunes princes assassinés à la Tour de Londres). Le rôle de ce personnage estdéterminant pour l’avenir du royaume. En effet, une fois débarrassé de sonépouse Anne, Richard espère épouser Élisabeth, afin de renforcer son emprisesur la couronne.

Ceplan ne sera pas mis à exécution, car Richard va mourir à la bataille deBosworth. En revanche, Élisabeth va devenir l’épouse de Richmond, lui-mêmedevenu roi sous le nom d’Henri VII. Dans l’optique propagandiste de la pièce,destinée à justifier l’accession au trône de Richmond, c’est un mariage capitalcar il unit la maison de Lancastre (Richmond) et la maison d’York (Élisabeth),les deux factions qui se sont disputé le trône pendant les trente ans de laGuerre des deux roses. La rose des Lancastre est rouge, celle des York estblanche ; Henri va les réunir en une seule fleur, qui devient alorsl’emblème de la monarchie nouvelle. Cette rose bicolore était fort bien connuedes spectateurs de la pièce, puisqu’elle était présente sur maints monumentsroyaux.

Cependant,le rôle actif d’Élisabeth dans ce plan est nul, puisqu’elle ne décide rien.Comme tous les personnages féminins de la pièce, nonobstant leur caractère,elle n’est qu’un pion sur l’échiquier politique du royaume. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Élisabeth >