Richard III

par

Le duc de Buckingham

Buckinghamest l’allié le plus proche de Richard durant la presque totalité de la pièce.Il est aussi infâme que son maître : avide d’argent et de pouvoir, ilment, vole, tue. Et pourtant ce zélé serviteur est lui aussi trahi parRichard : Richard, duc de Gloucester, a promis à Buckingham le comté deHereford une fois qu’il serait devenu roi. Richard III ne tient pas lapromesse. En outre, Richard a franchi une limite qui choque même ce bandit deBuckingham quand il ordonne le meurtre des deux princes enfermés à la Tour deLondres. C’est un signe de plus destiné au public : si même une fripouillesans honneur comme Buckingham juge le meurtre des enfants d’Édouard immoral,Richard est décidément le pire des hommes pour les faire assassiner.

Toutceci explique la trahison de Buckingham, qui joint ses forces à celles deRichmond. Capturé, il est décapité sur ordre de Richard.

Lepersonnage historique fut effectivement exécuté pour trahison (ce qui étaitvrai) sur ordre de Richard, à l’âge de vingt-huit ans. Les historiens, plusobjectifs que Shakespeare, le considèrent aujourd’hui comme un des principauxsuspects de la disparition des jeunes fils d’Édouard. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le duc de Buckingham >