Une vie

par

La baronne Le Perthuis des Vauds, dite Petite Mère

Lamère de Jeanne, Adélaïde Le Perthuis des Vauds, « avait été fort jolie danssa jeunesse et plus mince qu’un roseau ». Malheureusement, l’âge etl’obésité ont fait leur œuvre, la baronne est devenue une femme essouffléeincapable du moindre effort physique. Elle se complaît dans son étatsouffreteux, évoquant sans cesse son « hypertrophie », maladiecardiaque au nom ronflant dont elle ne perçoit pas le sens mais qui assoit sonidentité de femme malade. Quand le temps le permet, elle parcourtinlassablement les deux longues allées du parc, appuyée au bras de ladomestique Rosalie. C’est ce qu’elle appelle son « exercice ». Quandelle garde la chambre, elle aime à se plonger dans son « tiroir auxsouvenirs » où elle serre précieusement les souvenirs fanés de son passé.Au soir du décès de sa mère, Jeanne découvre, stupéfaite, que sa mèreconservait là les souvenirs d’une ancienne liaison, alors qu’elle était déjàmariée avec le baron.

PetiteMère n’a pas en elle une once de méchanceté et partage avec son mari uneinépuisable bonté. Pas plus que son mari elle ne perçoit le danger que Juliende Lamarre représente pour sa fille. Plus tard, quand le chagrin s’installeradans le jeune ménage, elle invitera sa fille à se résigner et à supporter lesinfidélités de son mari, car tel est le destin des femmes de leur époque.

PetitPère et Petite Mère sont des personnages essentiels et positifs. Le lecteurpeut les juger irresponsables, car leur légèreté a donné un exemple déplorableà Jeanne, qui s’est trouvée incapable de réagir face aux épreuves que la vielui a infligées. En outre, ce ne sont pas des saints : le baron a, maintesfois, trompé sa femme avec les domestiques, et la baronne a elle-même trompéson époux. Cependant, l’amour qu’ils ont pour leur fille, la tendresse mutuellequi unit ce trio, et le regard gai qu’ils portent sur la vie, qui provoquesouvent des cascades de rire, sont autant de points présentant comme attachantsces parents qui soutiennent leur fille dans les épreuves qu’elle traverse.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La baronne Le Perthuis des Vauds, dite Petite Mère >