Voix Endormies

par

La réalité de la Guerre d'Espagne dans Voix Endormies

Même si toutes les guerres sont laides, on a coutume de dire que les guerres civiles le sont encore plus, et la guerre d'Espagne n’y a pas fait exception. Voix endormies évoque sans détours massacres et exécutions, dans les deux camps. Si Don Fernando décide d'abandonner la médecine et la lutte aux côtés des républicains, c'est à la suite de « l'évacuation des prisonniers politiques de la prison Modelo. » Ce massacre de prisonniers politiques nationalistes – franquistes – par les forces républicaines a eu lieu pendant la première bataille de Madrid, à la fin de 1936. Don Fernando « a vu mourir les prisonniers. Il ne s'est pas éloigné des gardiens qui tiraient, jusqu'à ce que la tuerie ait pris fin. [...] Ils étaient peut-être mille à mourir. » De même, quand la guérilla exécute quelqu'un qu'elle considère comme un traître, elle le fait sans fléchir. Mais malheur aux vaincus ! Quand les forces nationalistes triomphent, c'est une vague de brutalité sans nom qui s'abat sur l'Espagne. Quand on arrête des républicains ou des hommes soupçonnés de l'être, on sépare les hommes et les femmes, on les enferme, « même les cinémas de la ville ont servi de prisons improvisées. Même certains couvents ont servi de centres de détention. » Quand on transfère les prisonniers vers Madrid, c'est en train et dans des conditions difficiles : « Le premier jour, il leur ont donné une orange et une sardine à l'huile. Le troisième une moitié de quignon de pain noir. » Aucun républicain n'est à l'abri, les femmes sont tondues, les hommes battus, on leur fait boire de l'huile de ricin, comme à la belle-mère de Reme : « elle avait beau se mettre les doigts dans la bouche pour se faire vomir, et cracher le fond de ses entrailles, elle n'a pas tardé à rendre l’âme. » La répression est sans pitié : un jour, un haut responsable nationaliste est tué dans une attaque, avec sa...

Inscrivez-vous pour continuer à lire La réalité de la Guerre d'Espagne dans Voix Endormies >

Dissertation à propos de Voix Endormies