Voix Endormies

par

La Savate

La gardienne surnommée la Savate a pour coutume de se maquiller la bouche d’un rouge vif et de sucer un bonbon jaune, qu'elle laisse pointer au bord de ses lèvres, offrant ainsi le spectacle d'un étrange drapeau nationaliste. Quand elle surveille les détenues, elle aime à marmonner comme une litanie la dépêche que son « cher Généralissime » – Franco – a écrite « de sa propre main » : « En ce jour, l'armée rouge est captive est désarmée, les troupes nationales ont atteint leurs derniers objectifs militaires. La guerre est finie. »

Tenue pour responsable de l'évasion de Sole et d'Elvira, elle est mutée à la prison de Malaga, où elle gagne le surnom « la Dracula ».

Inscrivez-vous pour continuer à lire La Savate >

Dissertation à propos de Voix Endormies