Claudine à l'école

par

La liberté : source de vie

 « Claudine à l’Ecole » renvoie à l’image de liberté à travers le personnage principal, une inspiration de Colette elle-même. Claudine fait partager au lecteur le contenu de son journal intime dans lequel elle raconte l’histoire de sa vie d’adolescente. Le journal intime de Claudine, supposé être un outil enfermant des secrets, libère des informations au grand public. Ceci peut être un message qui traduit bien l’idée de libération et de liberté.

      L’idée d’indépendance d’une jeune adolescente est approfondie lorsqu’elle est reliée au fait que Claudine vit avec un père qui ne peut lui consacrer du temps, car trop occupé par sa passion pour la malacologie et l’étude des limaces. Comme le père est peu dévoué et présent aux côtés de sa fille, celle-ci, se sentant libre, en profite pour s’amuser et goûter à un maximum de bonheur.

      La liberté a fait en sorte que Claudine ne soit pas à sa place : la petite bourgeoise a délaissé les grandes écoles de renom et le couvent des grandes villes, pour fréquenter une petite école de village. Et pourtant, elle s’y sent bien, même si « c’était une pauvre vieille école, délabrée, malsaine, mais si amusante ! ». En effet, pour Claudine, rien ne vaut la vie rurale, car elle y retrouve toute sa liberté. Par contre, le couvent est synonyme d’enfermement et de bonnes mœurs.

      Claudine s’identifie harmonieusement au paysage de la nature et des animaux. La jeune fille aime gambader et se promener dans les bois par amour non seulement pour la nature mais également pour sa liberté. Une bonne partie...

Inscrivez-vous pour continuer à lire La liberté : source de vie >

Dissertation à propos de Claudine à l'école