Claudine à l'école

par

L’école et le savoir remis en question

Même si Colette met en valeur l’école et l’importance du savoir et de l’apprentissage, la scolarisation des jeunes filles échoue dans « Claudine à l’Ecole ». En effet, Claudine quitte l’école en fin d’année après avoir passé son brevet et part s'installer à Paris. De plus, l’attitude des élèves ainsi que des adultes, directrice, instituteurs et institutrices, est loin d’être celle qui devrait être dans le cadre scolaire. L’école ne joue pas son rôle comme elle le devrait. Et ce qui est intéressant dans ce roman de Colette, c'est que l'inconduite morale ne provient pas que des enfants. Ce sont les adultes, et de plus les adultes chargés de transmettre une éducation et des valeurs à leurs élèves, qui ont des comportements ouvertement déviants. La bonne conduite manque dans l’école de Claudine à cause de cette liberté illimitée que s'octroient les adultes. Cela accentue le décalage entre les valeurs de l’école et le comportement des personnes qui fréquentent cette école.

Inscrivez-vous pour continuer à lire L’école et le savoir remis en question >

Dissertation à propos de Claudine à l'école