Les Misérables

par

Cosette

De son vrai nom Euphrasie, Cosette est la fille de Fantine et de Tholomyes (étudiant bourgeois auquel Fantine s’était naïvement attachée, et qui par la suite l’abandonna). Enfantée dans la misère, elle y grandit et voit sa mère vivre dans la souffrance au quotidien alors qu’elle s’efforce de lui donner un avenir meilleur. Lorsque Fantine décide de retourner sur Montreuil-sur-Mer à la recherche d’un emploi, elle doit confier la garde de Cosette à des aubergistes, les Thénardier. Mais cette décision (bienfaitrice) de Fantine fut sans doute la pire qu’elle ait jamais prise car les Thénardier s’avèrent être des individus ignobles et détestables.

Si le nom de Cosette est communément utilisé dans la culture populaire pour décrire une enfant maltraitée et exploitée pour des tâches ménagères, c’est sans doute parce que Cosette elle-même fut victime de ces abus domestiques. Recueillie par les Thénardier, Cosette en devient très vite l’esclave : «Cosette était en haillons, elle avait ses pieds nus dans des sabots, et elle tricotait à la lueur du feu des bas de laine destinés aux petites Thénardier.» Ses nouveaux tuteurs abusent d’elle, tant en lui confiant des tâches plus difficiles que ce qu’elle puisse supporter, mais aussi en la maltraitant physiquement : «Cosette était rouée de coups, cela venait de la femme ; elle allait pieds nus l'hiver, cela venait du mari. ». La pauvre petite fille devient alors très rapidement la nouvelle risée de la maisonnée.

Tout comme Jean Valjean fut le rédempteur de sa mère Fantine, il se fait également rédempteur de Cosette. Conscient des supplices dont la fillette a été victime et soucieux de tenir la promesse qu’il avait faite...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Cosette >

Dissertation à propos de Les Misérables